John Wiley

Page d’aide sur l’homonymie

Ne doit pas être confondu avec la maison d’édition John Wiley & Sons.

John Wiley
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
St JamesVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
Nationalité
Sud-africaineVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Lincoln College
Diocesan College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Homme politique, joueur de cricketVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
William Wiley (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Mark Wiley (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport
CricketVoir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

John Walter Edington Wiley (né le et mort le ) était un joueur de cricket, membre d'équipes universitaires et un homme politique sud-africain, député de la circonscription de Simonstown (1966-1987), membre successivement du parti uni (1966-1977), du parti sud-africain (1977-1980) et du parti national (1980-1987). Il fut ministre de l'environnement et du tourisme (1984-1986) puis ministre de l'environnement et de l'eau (1986-1987) dans le gouvernement de Pieter Botha.

Biographie

Wiley commence sa carrière professionnelle comme joueur de cricket inter universitaire, d'abord comme batteur pour la Western Province (1947-1949) puis pour l'université d'Oxford (1948-1951).

Membre de l'aile conservatrice du parti uni, en désaccord non seulement avec de Villiers Graaff, le chef du parti mais aussi avec les leaders réformistes comme Harry Schwarz et Japie Basson (en), Wiley fonde en 1977, avec Myburgh Streicher et cinq autres dissidents, une formation centriste appelée le parti sud-africain, en référence à l'ancien parti sud-africain de Louis Botha.

En 1980, Wiley dissout le parti sud-africain et rejoint le parti national.

Ministre-adjoint à l'environnement et aux pêches (1982-1984), il devient ministre de l'environnement et du tourisme en 1984. Il est alors le seul membre issue de la communauté blanche anglophone au sein du cabinet sud-africain.

Le , alors qu'il est en campagne électorale pour conserver son siège de député, il se suicide à son domicile de Fishhoek à la suite d'une campagne de presse mettant notamment en cause sa probité mais aussi ses orientations sexuelles.

Son fils, Mark Wiley, sera membre du conseil provincial du Cap puis membre de l'assemblée législative du Cap-Occidental.

Sources

Voir ce modèle.
John Wiley
Précédé par Suivi par
Département ministériel de l'eau intégré dans celui de l'environnement
Flag of South Africa (1928–1994).svg
Ministre de l'eau
1986-1987
Gert Kotze
Sarel Hayward (environnement)
Dawie de Villiers (tourisme)
Flag of South Africa (1928–1994).svg
Ministre de l'environnement et du tourisme
1984-1987
Gert Kotze (environnement)
Daniel Steyn (tourisme/affaires économiques)
  • icône décorative Portail de l’Afrique du Sud
  • icône décorative Portail du cricket