(2060) Chiron

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Chiron 22.

95P/Chiron

(2060) Chiron
95P/Chiron[1]
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de Chiron et de ses anneaux dans Celestia. Les détails à la surface et la forme sont imaginaires puisque Chiron n’est probablement pas en équilibre hydrostatique.
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2457600,5)
Établi sur 1 636 observ. couvrant 44306 jours (U = 0)
Demi-grand axe (a) 2 042,652 × 106 km
(13,63 ua)
Périhélie (q) 1 262,646 × 106 km
(8,42 ua)
Aphélie (Q) 2 822,659 × 106 km
(18,84 ua)
Excentricité (e) 0,382
Période de révolution (Prév) 18 399 j
(50,37 a)
Vitesse orbitale moyenne (vorb) 7,76 km/s
Inclinaison (i) 6,935°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 209,255°
Argument du périhélie (ω) 339,426°
Anomalie moyenne (M0) 60,045°
Catégorie Centaure
Caractéristiques physiques
Dimensions 166 km
Masse (m) 2 - 10 × 1018 kg
Masse volumique (ρ) 700 - 3 500 kg/m3
Gravité équatoriale à la surface (g) 0,017 - 0,086 m/s2
Vitesse de libération (vlib) 0,055 - 0,120 km/s
Période de rotation (Prot) 0,246 j
Classification spectrale ?
Magnitude absolue (H) 6,1
Albédo (A) 0,15
Température (T) ~105 K
Découverte
Plus ancienne observation de pré-découverte [2]
Date
Découvert par Charles T. Kowal
Lieu Observatoire Palomar
Nommé d'après Chiron (centaure)
Désignation 1977 UB
95P

modifier Consultez la documentation du modèle

(2060) Chiron, aussi désigné comme 95P/Chiron, est un astéroïde cométaire de type centaure, un corps glacé de 166 kilomètres de diamètre orbitant autour du Soleil entre Saturne et Uranus.

Histoire

Chiron fut découvert par Charles T. Kowal le à l'aide du télescope de 1,2 mètre de l'Observatoire Palomar en Californie et désigné provisoirement 1977 UB. En fait, ce corps avait déjà été photographié auparavant, la première fois par l'atlas céleste Harvard (Cambridge, Massachusetts) le . Il fut tout d'abord considéré comme un astéroïde, mais le plus lointain qui avait jamais été observé à cette époque. Cependant, Kowal n'écarta pas la possibilité qu'il pouvait s'agir d'une comète et proposa en 1978 de le nommer « Chiron », la dualité homme/cheval de l'animal mythique qu'est le centaure renvoyant à la possible nature astéroïde/comète du corps.

En 1988, on mesura un accroissement soudain de la luminosité de Chiron de près d'une magnitude, un comportement typique des comètes. En 1989, une chevelure et une queue furent observées, indiquant par là que Chiron était bel et bien une comète. Mais avec un diamètre de 166 kilomètres, Chiron est largement plus grand que n'importe quelle autre comète connue. On continue donc à classer Chiron à la fois parmi les planètes mineures, sous la désignation (2060) Chiron, et parmi les comètes, sous la désignation 95P/Chiron.

Caractéristiques

Chiron est maintenant classé comme un centaure, le premier d'une catégorie d'objets orbitant parmi les planètes externes. Les centaures n'ont pas d’orbites stables sur plusieurs centaines de milliers d'années et Chiron, dont l'orbite ne peut pas être déterminée ou retracée avec précision au-delà de 2 000 ans, est le plus souvent considéré comme un objet de la ceinture de Kuiper, placé sur une orbite plus interne à la suite de perturbations gravitationnelles. En effet, après l'analyse des matériaux se sublimant à la surface de Chiron, on estime que ceux-ci seraient complètement vaporisés en quelques millions d'années si Chiron se maintenait sur son orbite actuelle, indiquant qu'il proviendrait de plus loin et qu'il n'est pas d'origine astéroïdale. De plus, Chiron est de taille similaire aux objets de la ceinture de Kuiper qui ont été découverts.

En 1998 son diamètre a été estimé à 166 km[3].

Il est possible que l'orbite de Chiron entre en résonance dans le rapport 2:1 (avec Saturne ou Uranus ?) dans les prochains 10 000 ans. Il est possible que Chiron devienne une comète à courte période[4].

Anneaux

Article détaillé : Anneaux de (2060) Chiron.

La possible existence d'un système de deux anneaux a été annoncée le , à la suite de la réanalyse de plusieurs occultations d'étoile par Chiron[5]. L'idée de cette réanalyse a pour origine l'annonce début 2014 de la découvertes d'anneaux autour du centaure (10199) Chariclo et la similitude des événements observés dans les deux cas. (2060) Chiron, deuxième plus gros centaure connu, devient ainsi la deuxième planète mineure et en même temps le deuxième centaure, après (10199) Chariclo, le plus gros centaure connu, autour duquel des anneaux sont détectés[5].

Chiron serait ainsi le plus petit objet connu ayant des anneaux[5].

Étymologie

Il porte le nom du centaure Chiron, personnage de la mythologie grecque.

En astrologie, son symbole est ⚷.

Galerie

  • Caractéristiques de Chiron
  • Chiron, le 3 avril 1995.

    Chiron, le .

  • Animation de l'orbite excentrée de Chiron

    Animation de l'orbite excentrée de Chiron.

  • L'orbite de Chiron avec celles de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

    L'orbite de Chiron avec celles de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

  • L'orbite instable et chaotique de Chiron est représentée dans un référentiel en rotation. Saturne est stationnaire à 135° et l'orbite de Jupiter est en bleu.

    L'orbite instable et chaotique de Chiron est représentée dans un référentiel en rotation. Saturne est stationnaire à 135° et l'orbite de Jupiter est en bleu.

Notes et références

  1. (en) Caractéristiques et simulation d'orbite de 2060 sur la page Small-Body Database du JPL. [java]
  2. (en) « Astéroïde numéroté n°2060 », sur le site du Centre des planètes mineures
  3. (en) Caractéristiques et simulation d'orbite de 2060 sur la page Small-Body Database du JPL. [java], Duham 1998
  4. Horner, J.; Evans, N.W.; Bailey, M. E. (2004). "Simulations of the Population of Centaurs II: Individual Objects". arXiv:astro-ph/0408576.
  5. a b et c Possible ring material around centaur (2060) Chiron, J.L. Ortiz, R. Duffard, N. Pinilla-Alonso, A. Alvarez-Candal, P. Santos-Sanz, N. Morales, E. Fernández-Valenzuela, J. Licandro, A. Campo Bagatin et A. Thirouin, arXiv, 26 janvier 2015.

Voir aussi

Bibliographie

  • Alain Doressoundiram et Emmanuel Lellouch, Aux Confins du système solaire, [détail des éditions]
  • Danielle Martinigol, L'Or Bleu, livre de poche jeunesse[réf. incomplète]
  • A. A. Sickafoose et al., « Characterization of material around the centaur (2060) Chiron from a visible and near-infrared stellar occultation in 2011 », arXiv,‎ (arXiv 1910.05029)

Articles connexes

  • Liste des planètes mineures (2001-3000)

Liens externes

  • Ressources relatives à l'astronomieVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • (en) Centre des planètes mineures
    • (en) JPL Small-Body Database


Voir ce modèle.
Précédé par Suivi par
(2059) Baboquivari
(2060) Chiron
(2061) Anza
Voir ce modèle.
Précédée par Suivie par
94P/Russell
95P/Chiron
96P/Machholz
v · m
Caractéristiques Noyau · Chevelure · Queue · Anti-queue · Poussière cométaire · Activité cométaire · Trajectoire La comète C/1996 B2 (Hyakutake)
Types Périodique (ceinture principalefamille de Jupiterquasi-Hildafamille de Halley) · Non périodique · Éteinte · Perdue · Grande · Rasante (groupe de Kreutz) · Interstellaire · Extrasolaire (exocomète)
Listes Liste de comètes · Liste des comètes périodiques numérotées
Articles liés Comète d'antimatière · Comètes dans la fiction · Vins de la comète
Voir aussi Planète · Planète naine · Petit corps · Planète mineure · Astéroïde · Centaure
v · m
Listes
Types
Croiseurs et frôleurs
Classes orbitales
Généralités
Planètes mineures internes
Planètes mineures externes
Transneptunien
Comètes
Liste d’astéroïdes du Système solaire
  • icône décorative Portail des planètes mineures et comètes